Vision du web. La réponse collaborative.

Gagner des Bitcoins.

Le HackerSpace Vision du web.
La réponse collaborative.
Le glider des Hackers.
Un symbole de rassemblement.
QWERTY.
Du clavier au terminal.
GNU / Linux Debian.
La distribution universelle.
GNU / Linux Ubuntu.
Linux pour les êtres humains.
GNU / Linux Arch.
Un Linux léger et flexible.
Nom de code Linux.
Documentaire FR.

Vous n´êtes pas identifié(e).

Nous sommes le dimanche 16 décembre 2018. Il est .

Nous avons 358 invités et aucun membre en ligne

 
HackerSpace !
× Hack et PenTest.

Hack'em If You Can - U.S. Air Force lance son programme Bogue Bounty

  • Kalamity
  • Portrait de Kalamity Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Editorialiste confirmé II
  • Editorialiste confirmé II
  • SEO pour les nuls.
Plus d'informations
il y a 1 an 7 mois #2206 par Kalamity
Kalamity a créé le sujet : Hack'em If You Can - U.S. Air Force lance son programme Bogue Bounty
Hack'em If You Can - U.S. Air Force lance son programme Bogue Bounty

Source : thehackernews.com/2017/04/hack-the-air-force.html

- Soit c’est du génie, soit c’est de la folie.
- Ce qui est le plus marrant, c’est que le plus souvent, ces deux choses vont ensemble.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • OxyLunatic
  • Portrait de OxyLunatic
  • Hors Ligne
  • Collaborateur Argent
  • Collaborateur Argent
  • Sous l'influence de la Lune !
Plus d'informations
il y a 11 mois 1 semaine #2771 par OxyLunatic
OxyLunatic a répondu au sujet : Uber ou l'art de faire travailler les pentesteurs sans leur verser de primes ?
Uber ou l'art de faire travailler les pentesteurs sans leur verser de primes ?

Un chercheur en sécurité raconte son expérience.

Le mois dernier, le PDG d’Uber a rapporté que l’entreprise avait été victime d’un piratage qui a permis à des hackers de s’emparer des données personnelles de 57 millions de clients et chauffeurs de la société. Et pour acheter le silence des pirates, Uber a déboursé la somme de 100 000 dollars, histoire de s’assurer également que les données ont bien été supprimées des machines des pirates. Le plus drôle c’est que cette somme aurait été versée sous forme de prime à travers le programme de bug bounty organisé par l’entreprise. C’est donc surprenant d’apprendre aujourd’hui qu’Uber userait de ruse pour ne pas payer de primes à des chercheurs en sécurité qui prennent soin de communiquer à l’entreprise des failles de sécurité critiques dans les règles de l’éthique.

C’est en fait le cas de Gregory Perry, consultant en sécurité et hacker éthique. Il explique comment il a été payé 0 $ via le programme de bug bounty d’Uber après avoir signalé des failles de sécurité, dont certaines qui sont critiques, à la société de transport.

Uber s'associe à HackerOne pour offrir un programme de chasse aux bogues, communément appelé bug bounty. À travers ce programme, Uber a promis un paiement minimum garanti de 500 $ si une faille de sécurité est détectée dans une application Uber ou est relative à des informations. Précisons que Gregory Perry n'est pas un novice dans le domaine. Il dit avoir mené de nombreux tests d'intrusion au cours des années en plus de fournir une formation avancée en tests d'intrusion pour des clients corporate.


Source : www.developpez.com/actu/180333/Uber-ou-l-art-de-faire-travai...curite-raconte-son-experience/

Al Capone disait toujours : On obtient plus de choses en étant poli et armé qu'en étant juste poli.
Cette simple citation explique pour moi la persistance d'un phénomène comme la mafia à travers les siècles.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer un accès membre personnalisé et réaliser des statistiques de visites.

Vision du web sur votre réseau social

"Ainsi commence le fascisme. Il ne dit jamais son nom, il rampe, il flotte, quand il montre le bout de son nez, on dit : C'est lui ? Vous croyez ? Il ne faut rien exagérer ! Et puis un jour on le prend dans la gueule et il est trop tard pour l'expulser."
Françoise Giroud

Votre hébergement internet avec LWS.