Vision du web. La réponse collaborative.

Gagner des Bitcoins.

Gagner des Bitcoins !
Le HackerSpace Vision du web.
La réponse collaborative.
Le glider des Hackers.
Un symbole de rassemblement.
QWERTY.
Du clavier au terminal.
GNU / Linux Debian.
La distribution universelle.
GNU / Linux Ubuntu.
Linux pour les êtres humains.
GNU / Linux Arch.
Un Linux léger et flexible.
Nom de code Linux.
Documentaire FR.

Le montant des donations pour Vision du web est de 0.065753091674757 Monero.

Soutenir Vision du Web dans son partage de logiciels et de ressources libres

Ce mineur crée de la monnaie numérique Monero pour soutenir Vision du web.
Merci de désactiver votre bloqueur de publicité.
Aucune publicité ne sera affichée.
Le mineur utilise les ressources de votre machine pour créer gratuitement de la monnaie numérique.

Vous n´êtes pas identifié(e).

Nous sommes le vendredi 21 septembre 2018. Il est .

Nous avons 120 invités et aucun membre en ligne

 
HackerSpace !
× Articles en rapport avec l'écologie, solutions concrètes, projets, discussions.

Naoto Kan à Strasbourg: "Le lourd héritage de Fukushima"

  • VisionDuWeb
  • Portrait de VisionDuWeb Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Modérateur
  • Modérateur
  • Animateur.
Plus d'informations
il y a 6 mois 3 jours - il y a 6 mois 1 jour #2987 par VisionDuWeb
VisionDuWeb a créé le sujet : Naoto Kan à Strasbourg: "Le lourd héritage de Fukushima"
Naoto Kan à Strasbourg: "Le lourd héritage de Fukushima"

Il y a 7 ans le 11 Mars 2011 14h46 le séisme de l'Est du Japon subvient subitement.
Au centre de gestion de crise, toutes les centrales sont dites être arrêtées avec sûreté, mais, une deuxième information arrive, la centrale de Fukushima a perdue ses alimentations électriques et son système de refroidissement.
Sans système de refroidissement, le combustible dégage énormément de chaleur de combustion, il y a fusion nucléaire (meltdown).
TEPCO - Tokyo Electric Power Company demande une aide pour envoyer un camion générateur sur le site. De nombreuses routes étaient infranchissables. Le soir même de l'incident, les camions générateurs arrivent mais ne peuvent se connecter aux prises de l'usine, du fait d'incompatibilité de connecteur, la prise principale étant submergée dans l'eau.
L'eau polluée en excès est lâchée dans la mer, sans contrôle.
Les soit disant spécialistes, le ministère de l'économie et de l'industrie ne savent pas répondre aux questions du premier ministre Naoto Kan. La réponse du responsable de la cellule de crise sera " je suis économiste ".
Durant la semaine, les retours sur l'incident sont de plus en plus alarmant. Tout le Japon était persuadé que jamais un tel incident d'une telle envergure pouvait subvenir.
Le directeur général de TEPCO ne semblait pas avoir connaissance de la situation. Le siège ne savait rien. Naoto Kan se rend donc sur place pour voir les responsables de TEPCO. Les médias ont critiqués par la suite le départ du premier ministre, mais sans aller sur place, les décisions décentes ne pouvaient pas être prise. Sur place, monsieur Hoshida, homme très franc, raporte que le système de ventilation est en arrêt, sans électricité. Aucun employé ne pouvant rester très longtemps, cela retarde la dépressurisation.
TEPCO a demandé à retirer son personnel sur place, du fait de la situation critique, comment alors faire fasse à la catastrophe ? Le CIO de TEPCO a été convoqué, le retrait du personnel n'a pas été autorisé.
Dès le début des incidents, les gouvernants américains ont envoyés des directives recommandant à la population américaine dans les 80 kilomètres de quitter la zone.
Un rapport d'urgence avec le pire des scénarios a été demandé, au pire des cas il aurait fallut évacuer les habitants dans un rayon de 250 kilomètres pour plusieurs dizaines d'années. Cela incluait Tokyo avec une population de plus de 13 500 000 habitants intra-muros en 2016 et 42 800 000 dans l'agglomération.
La réalité de l'incident de Fukushima ? Imaginez demander l'évacuation de la ville de Paris ? C'est cela, la réalité de Fukushima.
L'accident de Fukushima est beaucoup plus grave que celui de Tchernobyl et l'idée de penser qu'il n'y aura jamais de grave accident dans le pays disparaît.
L'union soviétique à l'époque est intervenue avec des soldats qui ont jetés du plomb et du sable pour construire un sarcophage. Une trentaine de pompiers sont alors décédés.

Un des réacteurs avait commencé à accumuler des gaz, il fallait faire une dépressurisation volontaire. On ne fait jamais ce genre de dégazage du fait des implications voisine de radiation nucléaire. J'ai du donner l'autorisation, car, sans cette dépressurisation volontaire, nous aurions eu peut être une énorme explosion de gaz. Cette décision en temps normal ne devrait pas incomber au premier ministre, mais, j'ai du prendre cette décision. Sans cette dépressurisation, la radioactivité pouvait s'étendre plus largement en cas d'explosion. Les spécialistes m'ont amenés à autoriser cette dépressurisation.
L'Est du Japon est envahi par l'ennemi invisible : La radioactivité. Le réacteur qui a explosé numéro 4 était au plutonium, cela représente un réel danger sur la vie. Le plutonium a été mélangé avec les débris. Il est très difficile de faire un traitement sur de tels débris. Naoto Kan change ses actions, contre les centrales nucléaires.

Les cause directes étaient l'impact du tremblement de terre. Le tsunami. L'emplacement. sur une falaise d'une hauteur de 35 mètres d'un ancien aéroport, non propice à l'agriculture. Lors de la construction, on a enlevé la terre, et, construit à 10 mètre du niveau de la mer. On utilise beaucoup d'eau pour le refroidissement, et, il revenait cher de faire monter l'eau à 35 mètres. On a ignoré l'histoire des stunami fréquents. On a construit à cet emplacement du fait d'erreurs d'évaluations humaines.

Avec la radioactivité plus descente, le gouvernement a autorisé le retour des réfugiers nucléaires à leurs domiciles. En réalité, peu de gens rentrent, 10% ou moins, car, les jeunes savent, que les normes de sécurité insuffisantes peuvent nuire au bien être de leurs futurs enfants.
Non ! Un nuage nucléaire ne s'arrête pas à une frontière. Lors d'un incident nucléaire majeur, les vaches dans les prés, ou, les enfants dans les rues, sont victimes des radiations nucléaires ... En Biélorussie, c'est 40 % du budget du pays qui est reversé pour répondre aux dégâts de l'incident de " Tchernobyl ".

En allemagne, le SPD, Social parti démocrate, veut abolir le traité Euratom, seul traité européen qui n'a jamais été changé, avec pour objectif, le mix des énergies. L'Angleterre quitte Euratom.
En espagne, la centrale de Catalogne va être réouverte, alors que la plupart sont en fin de vie. L'industrie du nucléaire noue des liens très étroits avec les parti politique, qui ont le contrôle. Il faut envoyer un message clair aux décideurs politiques pour changer de système.
Les verts européens finalisent une étude juridique pour changer le plan européen sur les énergie, et, l'union européenne va certainement déclarer que le traité Euratom va être modifié.

Le Japon dépend de 2% des centrales nucléaires. On peut très bien se passer des centrales nucléaires. Nous avons proposé comme directive 0 % de nucléaire. Dans les 5 ans à venir, nous allons augmenter l'énergie renouvelable de 40 % en solaire, hydrolique et d'autres. Dans une économie de maturité, on tente de conserver la qualité de vie, tout en orientant vers l'énergie propre et l'économie d'énergie avec des lampes LED, l'isolation des bâtiments... Le Japon ne devrait pas augmenter sa consommation d'énergie. TEPCO a décidé d'abolir et d'en finir avec les centrales nucléaires, ils disent qu'en 40 ans, ils peuvent complètement démanteler, mais, le démantèlement n'est pas encore planifié, il faudrait plutôt près de 100 ans. Le Japon a beaucoup de points communs avec la France, l'éolienne, le photovoltaïque, n'existait pas ou peu. Des entreprises mettent la pression contre le renouvelable et ce genre de pression contre les énergies renouvelables empêchent les alternatives. Le japon va promouvoir l'installation d'énergies renouvelable à la campagne pour attirer les jeunes populations.

Au Japon on a acheté du pétrole au moyen orient, avec, les forces de défense qui escortent les cargaisons ... Utiliser les énergies vertes évitent également des conflits internationaux. Le renouvelable va gagner, tôt ou tard. C'est une question politique.

Le monde entier se pose la question, quelle énergie prendre, nucléaire ou alternatives. Pour faire ce choix, il suffit de prendre en compte le coût des déchets. Même si le nucléaire ne rejette pas de CO2, il y a la radioactivité. A la fin du siècle, la plupart des pays vont adopter les énergies vertes et renouvelables.


Quelques témoignages sont évoqués :
"J'ai rencontré les réfugiers nucléaires ... dans des caravanes, sur des parkings ... Une femme expliquait que son mari était devenu fou, car, il ne gérait pas ce qui lui était arrivé, l'impact sur la santé mentale est toujours sous estimés, et, cette femme n'avait vraiment aucun espoir que son mari puisse rejoindre le foyer.
Dans une autre communauté, les enfants de la ville ne peuvent plus bénéficier de leurs droits à jouer. Cette situation compromet le droit des enfants, c'est un problème fondamentale. La question culturelle est évoquée, en lien très fort avec les ancêtres, les cimetières contaminés ne sont accessibles."

"Souvent, l'industrie nucléaire fournit de bons emplois dans des zones sinistrées, car, ils s'installent dans des bassins sinistrés. Il faut faire en sorte qu'aucune communauté ne dépende d'une seule industrie."

"Il y a 15 ans, le solaire était 15 fois plus cher qu'un réacteur nucléaire. Aujourd'hui, une installation solaire est de 2 à 3 fois moins cher qu'un réacteur. Les choses bougent."

"L’Allemagne va sortir des traités de solidarités du nucléaire en cas d'incident en France. La France va devoir assumer seule le risque nucléaire."

"En France, avec toutes nos centrales qui ont tenues longtemps, est une chance ... Qu'allons nous faire de cette chance ? Reconduire des centrales ou nous tourner vers des économies vertes ?
Fessenheim avec plus de 40 années de fonctionnement, en zone sismique, est construite 8 mètres plus bas que la digue d'à côté, dans la zone 3 frontières. Un réacteur a du être arrêté du fait de l'usage d'acier falsifié. L'autorité nucléaire va tout de même le autoriser le redémarrage du réacteur."

"Un scénario RTE suggère que la France va tripler par 5 les exportations d'électricité nucléaire. Les experts allemands disent que même dans les scénarios catastrophes avec la fermeture du charbon en Allemagne, et, les allemands se battent pour ça, la France n'aura pas à produire autant d'énergie ...
La soi-disante consommation des véhicules électrique ne changera pas fondamentalement le besoin en consommation, même si toute la France roule électrique, la France peut et doit sortir du nucléaire. De plus, d'avantage de personnes auront de l'emploi avec les énergies vertes."


En conclusion, non au nucléaire en Europe, mais, également, dans le monde.
" Allons vers l'avenir, allons vers le futur, allons vers le bien être de l'humanité. "

Publié sur la page du mouvement des progressistes : www.md-progressistes.fr/tribune-des-progressistes/le-lourd-heritage-de-fukushima/

Vision du web. La réponse collaborative.
Dernière édition: il y a 6 mois 1 jour par VisionDuWeb.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • VisionDuWeb
  • Portrait de VisionDuWeb Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Modérateur
  • Modérateur
  • Animateur.
Plus d'informations
il y a 6 mois 3 jours - il y a 6 mois 3 jours #2988 par VisionDuWeb
VisionDuWeb a répondu au sujet : Naoto Kan à Strasbourg: "Le lourd héritage de Fukushima"
Naoto Kan à Strasbourg: "Le lourd héritage de Fukushima"


Vision du web. La réponse collaborative.
Dernière édition: il y a 6 mois 3 jours par VisionDuWeb.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer un accès membre personnalisé et réaliser des statistiques de visites.

Vision du web sur votre réseau social

Vision du web :A Member of The Internet Defense League.

Les banquiers détiennent la Terre. Si vous souhaitez rester leur esclave et payer le coût de votre propre esclavagisme, alors laissez-les continuer à créer de l’argent.
[Sir Josiah Stamp - Gouverneur de la banque d’Angleterre, 1920.]

Votre hébergement internet avec LWS.