Vision du web. La réponse collaborative.

Gagner des Bitcoins.

Obtenir des Bitcoins Gratuitement !
Le HackerSpace Vision du web.
La réponse collaborative.
Le glider des Hackers.
Un symbole de rassemblement.
QWERTY.
Du clavier au terminal.
GNU / Linux Debian.
La distribution universelle.
GNU / Linux Ubuntu.
Linux pour les êtres humains.
GNU / Linux Arch.
Un Linux léger et flexible.
Nom de code Linux.
Documentaire FR.
HackerSpace !
Messagerie entre membres connectés.

Vous n´êtes pas identifié(e).

Nous avons 149 invités et aucun membre en ligne

 

Science de l'information et de la communication

Le crowdsourcing - Un nouveau modèle économique

En 2006 un nouveau business model et sa définition sont rédigés par Jeff Howe et Mark Robinson, rédacteurs dans le magazine Wired qui fait office de « référence en matière de prospective des nouveaux usages des technologies de l’information » (4).

De Bernard Bass ; Master I en Ingénierie des Médias pour l'Education, à distance ; 2009/2010 ; Poitiers.

 

Définition du crowdsourcing

Le crowdsourcing.Le terme Crowdsourcing, nouveau phénomène calqué sur l'outsourcing, a été créé pour «témoigner de processus d’externalisation mis en œuvre par différentes entreprises» (4).
Le crowdsourcing consiste dans la réalisation d'un projet en sous-traitance qui utilise la créativité et le savoir-faire de personnes compétentes, cela à moindre coût.
Le monde de l'open source et du web 2.0 se mêle volontiers au jeu du crowdsourcing. L'outsourcing serait un type de collaboration réservé aux professionnels, le crowsourcing se rapproche plus d'une externalisation par la masse.

 

Quelques principes empruntés à l'outsourcing

Le modèle du Crowdsourcing repose sur des principes déjà mis en avant dans l'Outsourcing. Jeff Howe nous l'explique : les exécutants sont dispersés dans le monde entier, leurs missions sont souvent de courte durée, des spécialistes dans leurs domaines sont en charge des créations, le Crowdsourcing n'améliore pas la qualité mais la quantité et laisse une place importante à l'exécutant pour résoudre les difficultés rencontrées.

Plutôt que d'utiliser un mot dont on ne connaît finalement pas vraiment le sens, une traduction du Crowdsourcing par "Espace collaboratif de travail pour le bien commun" pourrait être proposée, la mise en commun des ressources et le partage des résultats avec la communauté web 2.0 ayant pour but l'innovation sous le regard de tous et la mise en avant de l'information.
 
«Le mécanisme sert d’abord au transfert de connaissances estime Karim Lakhani qui étudie le phénomène depuis plusieurs années et pour qui le mécanisme permet d’intégrer l’expertise qui se trouve à la périphérie. Nous avons là un système distribué (ou disséminé) d’innovation au potentiel considérable, estime ce professeur de la Harvard Business School.» (6)

 

De l'open source aux logiques économiques

«La génération du Web 2.0 accompagne la montée en puissance de ces formes de conception distribuée des applications et des contenus, qui se généralise notamment dans le crowdsourcing, avec pourtant des business model très différents de celui du logiciel libre, au sens où la dynamique de fonctionnement de ces communautés en ligne peut résolument intégrer des logiques industrielles et économiques». (1)

Externalisation et open innovation
Le mot Crowdsourcing est utilisé lorsqu'une tâche pouvant être réalisée dans une organisation est externalisée vers un groupe indéterminé de personnes, une personne, une équipe, la foule, dans le but de parfaire des connaissances, d'améliorer des produits, de créer une richesse à moindre coût … Souvent ses personnes restent anonymes ce qui nous amène à nous poser des questions de droit d'auteur et de droit du travail.

«Le crowdsourcing au sens strict vise les sites Internet qui mettent à contribution les Internautes, lesquels peuvent gagner quelques euros en contribuant à la création du contenu.» (2)

«Le Crowdsourcing consiste, pour les éditeurs de sites, à utiliser les internautes pour créer des contenus, répondre aux questions d'autres visiteurs, voire participer à la conception du site.» (3) La mise en commun des ressources et des compétences des visiteurs permet de développer des produits et services à moindre prix.

 

Utiliser le crowdsourcing en Entreprise

- créer un nouveau produit ou service, le développer plus rapidement, en augmenter la qualité, l’optimiser, en faire l’essai ou le publiciser.
- amasser des fonds pour une cause philanthropique.
- susciter de nouvelles idées ou les valider.
- comprendre les besoins des utilisateurs.
- accéder à un marché plus rapidement.
- stimuler l’entrepreneuriat.
- résoudre des problèmes.
- rechercher du personnel.
- faire de la recherche.
- obtenir une visibilité.
- réduire les coûts.
- fidéliser.

 

Les particuliers et les techniciens aiment le crowdsourcing

- avoir la sensation d’avoir apporté sa pierre à une œuvre collective.
- gagner un peu d’argent.
- par amusement.
- rendre service.

Pourquoi ne pas s'enthousiasmer alors d'une telle nouveauté ?

 

Quelques exemples de créations

«Le crowdsourcing touche plusieurs domaines, tels que par exemple l'encyclopédie, la traduction, le graphisme etc.» (2)

L'innovation par la foule serait appliqué au football, les fans pouvant contribuer à l'achat d'une équipe de foot sur le site MyFootBallClub.co.uk.

Wikipedia sur une articulation bénévole et Youtube sur une articulation économique et  sont d'excellentes réussite de Crowdsourcing, la foule génère des ressources, articles, vidéos.

Amazon, site très connu de la toile, propose un service “mechanical turc”. Pour quelques centimes de dollar la foule peu réaliser des missions proposées par des particuliers ou des professionnels.

D'autres entreprises spécialisées ont vues le jour aux Etats-Unis, leurs objectifs est de faire appel à des scientifiques indépendants triés sur leurs domaines de compétences.

InnoCentive, une société crée en 2001 par Alph Bingham l'ancien vice-président de Eli Lilly, a créé un site http://www.innocentive.com qui permet à l'entreprise de déposer ses difficultés par thème afin de trouver une solution plus rapidement. Pour près de 100 000 spécialistes inscrits, un seul pourra prétendre à l'éventuelle récompense proposée. L'entreprise est gagnante, le produit amélioré, mais les contributeurs seront nombreux à ne pas être dédommagés pour leurs participations.

Un étudiant a voulu montrer que la foule apporte des résultats pertinents. Son projet “the sheep market” est détaillé sur le site http://www.thesheepmarket.com. "L’idée était de demander à 10 000 personnes de dessiner un mouton. Il a ainsi obtenu en quelques heures 10 000 dessins de moutons formant une collection, qu’il revend ensuite sur son site."

Wilogo la aussi reprend le même concept, un nombre important de designer répondent à un projet. Le meilleur logo permet à son créateur d'encaisser la somme allouée à la création, et le client récupère tous le package de logos.
 
Le journal Guardian de Londres a demandé à ses lecteurs de passer au peigne fin 700 000 documents rendus publics pour y déceler les dépenses scandaleuses des 646 membres du Parlement. À l’aide d’outils mis à sa disposition, le public peut classer et coter les reçus. Un tableau de bord indique l’évolution du traitement, les personnes ayant traité le plus de documents, celles qui ont trouvé les éléments les plus intéressants, et des compteurs présentent les dépenses des différents partis et le «best of» des découvertes.

 

Aspects positifs du crowdsourcing

«Pour certains le crowdsourcing apparaît comme un phénomène ayant des implications positives. De tels commentaires évoquent le crowdsourcing dans le même état d’esprit que celui prévalant dans le développement du logiciel libre. Les internautes font notamment référence aux vertus de la coopération libre qui est, selon eux, source de créativité et de qualité.» (4)

«Le plus souvent ces sites Internet ont plus une vocation participative qu’une ambition commerciale. En effet, le concept serait bien plus critiquable si les informations, images ou toutes autres données « crowdsourcées » étaient vendues à prix fort par la société commerciale, sans aucune redistribution aux Internautes.» (2)

Le Droit du Travail français protège les employés des abus du crowdsourcing. Un peu plus qu’ailleurs, sans doute, mais pas complètement. Nul doute que des actions juridiques multiples auront lieu, sur fond de crowdsourcing, dans les années à venir. Les emplois d’avocats à dominance du Droit Informatique ont de beaux jours devant eux.

 

Aspects négatifs du Crowdsourcing

Un site qui émerge et obtient des visites importantes grâce à un apport nouveau par le biais du Crowdsourcing, créant des rentrées d'argent par le biais des publicités, est t'il un aspect positif ou négatif de ce système, le ou les créateurs restant souvent ignorés voir inconnu lorsqu'il s'agit d'être rétribué sur d'éventuels gains générés. Qu'en est-il alors de la propriété intellectuelle, des droits d'auteurs et de propriété, des droits du travail ?

«Trois problèmes majeurs sont mis en avant. Le premier a trait au fait de ne plus disposer d’une activité pérenne. Le deuxième concerne plus particulièrement le domaine des œuvres numérique comme les photos. Dans ce cadre, se pose la question de la gestion des droits d’auteurs et par extension celle du droit de propriété.» (4)

Des dérives apparaissent, comme avec tout nouveau phénomène. L'état des lieux des abus est recensé par certains organismes, notamment par l'Association Française des Designers qui gère une liste noire des appels d'offres sur les critères suivant :
- fixent un prix sans concertation des professionnels et produisent du dumping, ou rémunération faible, entraînant une activité professionnelle déficitaire ;
- demandent la fourniture d'un projet sans rémunération de dédit s’il n’est pas retenu ;
- ne respectent pas les droits d’auteur en ne fixant pas de limite d’utilisation, en exigeant une cession définitive pour une utilisation maximum sans contrepartie financière à sa juste valeur.
Consulter la liste noire : Liste noire des appels d'offres de design et de communication
Ajouter une référence sur la liste : En cas d’appel d’offres non rémunéré
Ici aussi nous avons à faire à du Crowdsourcing puisque c'est la foule alertée et consciente des dérapages de certains qui vient enrichir cette liste noire.

 

Le futur du Crowdsourcing

«Ce phénomène n’en est qu’à ses débuts et il est difficile de prévoir son évolution : les internautes estiment qu’une stabilisation va se produire, mais aucun ne formule le moindre pronostic et tous s’attendent à voir des nouvelles applications émerger.» (4)

Des problématiques économiques et sociales sont pausées mais des aspects positifs ressortent dans le partage de l'information et dans la collaboration. Une stabilisation sera surement imposée par la communauté avec l’implication des administrations pour bien cerner les pièges qui en découlent et éviter toutes nouvelles formes d'esclavagisme moderne, la réussite est dans le partage des informations et dans la création de nouveaux modèles innovants qui ne devront pas oublier d'assurer la protection de chacun dans ses œuvres.

 

Conclusion

Le Crowdsourcing offre de nombreux avantages. Outre qu’il est orienté vers la collaboration en ligne, pour résoudre des questions délicates et pointues, il permet aussi un immense partage de connaissances. Cela peut être très enrichissant pour les Hommes, pour une entreprise, un pays et pour le monde. Quelle belle opportunité de rapprochement entre les peuples ! 
 
De nouvelles formes de relations de travail, de collaboration, d’exploitation se cherchent. Elles ne peuvent pas se trouver sans affrontements. La difficulté semble de rester ouvert à ces innovations, tout en restant vigilant sur leurs dangers car le crowdsourcing risque de devenir une occasion pour les entreprises de réduire de façon importante leurs coûts de recherche et de développement, face à des internautes dispersés, n’ayant pas de contacts entre eux, et disposés à travailler gratuitement ou pour peu.

 

Bibliographie

Livre
6 PISANI, Françis - PIOTET, Dominique. Comment le web change le monde. L'alchimie des multitudes. Editions PEARSON.

Sources du web
- Définition du CrowdSourcing d'après l'outil communautaire Wikipédia [en ligne].
Disponible à l'adresse : http://fr.wikipedia.org/wiki/Crowdsourcing
Consulté le 1er février 2010.

2 CAHEN, Murielle, CROWDSOURCING [en ligne]. Octobre 2008.
Disponible à l'adresse : http://www.murielle-cahen.com/publications/p_crowdsourcing.asp
Consulté le 1er février 2010.

3 Editorial du journal du net.
Disponible à l'adresse : http://www.journaldunet.com/diaporama/0610-dicoweb2/1.shtml
Consulté le 1er février 2010.

5 Association Française des Designers, la liste noire des appels d'offre en design.
Disponible à l'adresse : http://www.alliance-francaise-des-designers.org/blog/2010/01/11/Liste-noire-des-appels-d-offres-de-design-et-de-communication-1.html
Consulté le 1er février 2010.

7 Crowdsourcing quésaco ? [En ligne]. 12 Juillet 2007.
Disponible à l'adresse : http://pisani.blog.lemonde.fr/2007/07/12/crowdsourcing-quesaco/
Consulté le 1er février 2010.

Sources scientifiques
1 PELISSIER, Cédric, Le crowdsourcing, une intermédiation hybride du marché [en ligne]. 24 et 25 juin 2008.
5èmes Doctoriales du GRD TIC & Société. Faculté des Sciences Economiques de l’Université de Rennes 1
Disponible à l'adresse : http://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00290831/en/
Consulté le 1er février 2010.
 
4 LOBRE, Katia, Crowdsourcing : une nouvelle forme de création de valeurs ? [en ligne].
Disponible à l'adresse : http://hal.archives-ouvertes.fr/docs/00/26/65/48/PDF/CS-KL.pdf
Consulté le 1er février 2010.

8 LEBRATY, Jean-Fabrice, Vers un nouveau mode d’externalisation : le crowdsourcing [en ligne].
Disponible à l'adresse : http://halshs.archives-ouvertes.fr/docs/00/26/43/54/PDF/2007-CS.pdf
Consulté le 1er février 2010.


Note de l’enseignant
À qui s'adresse votre conclusion ?
Apparition terminologie Crowdsourcing
Phénomène historique Crowdsourcing
Phénomène sociologique du Crowdsourcing.
Phénomène économique du Crowdsourcing.
Il faudrait quelques définitions des termes clés de manière à cerner le phénomène.

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer un accès membre personnalisé et réaliser des statistiques de visites.

Vision du web sur votre réseau social

Vision du web :
A Member of The Internet Defense League.

La véritable éducation consiste à tirer le meilleur de soi-même.
Quel meilleur livre peut-il exister que le livre de l'humanité?
[Mohandas Karamchand Gandhi]

Votre hébergement internet avec LWS.