Vision du web. La réponse collaborative.

Gagner des Bitcoins.

Obtenir des Bitcoins Gratuitement !
Le HackerSpace Vision du web.
La réponse collaborative.
Le glider des Hackers.
Un symbole de rassemblement.
QWERTY.
Du clavier au terminal.
GNU / Linux Debian.
La distribution universelle.
GNU / Linux Ubuntu.
Linux pour les êtres humains.
GNU / Linux Arch.
Un Linux léger et flexible.
Nom de code Linux.
Documentaire FR.
HackerSpace !
Messagerie entre membres connectés.

Vous n´êtes pas identifié(e).

Nous avons 101 invités et aucun membre en ligne

 

The Next School

L’ère du naturel et du surnaturel ...

Rédaction d'une Nouvelle dans le cadre du cours d'Ingénierie Éducative du master IME de l'Université de Poitiers.
 

 

Chapitre 3 - Dépopulation

Jean
- Il faut dire que le monde a bien changé, en un seul siècle! La population a beaucoup diminué mais surtout les priorités, les mentalités ont beaucoup changé.
La démographie galopante a fait de si gros dégâts sur l’environnement qu’il a fallu changer de politique. L’empilement de ‘’cases’’ d’habitation dans des tours inhumaines, la diminution de l’espace vital pour chacun, tout cela a progressivement créé une civilisation de gens agressifs. Les humains en venaient à vivre sous la terre, comme à Tokyo ! C’était devenu l’enfer, pour de nombreuses populations. Les réserves alimentaires s’épuisaient. Les pollutions les plus diverses devenaient totalement incontrôlables.

Les relations humaines étaient devenues difficiles. Du temps où on travaillait encore beaucoup et où on vivait de son travail, il n’y avait plus assez de travail pour chacun.
Mes aïeuls finissaient par ne faire plus que travailler : ils n’avaient plus le temps de vivre !
Tu sais, Pierre, mes aïeuls m’ont laissé des traces sur des CD dont mes ancêtres ont toujours reporté les traces sur des supports modernes, d’une génération technologique à une autre. Cela me permet d’avoir beaucoup d’informations sur la vie qu’ont vécue mes aïeuls. Les supports utilisés alors, pour leurs ‘’souvenirs’’, ont été toujours réactualisés, remis sur des supports plus modernes, ce qui me permet de les lire aujourd’hui. Ces supports ont été transmis à ‘’l’ Université de tous les savoirs’’, et ils figurent sur « Mondinet », comme toutes les biographies, arbres généalogiques, comme toutes les traces des histoires familiales du Centre des histoires des familles, et des histoires individuelles qu’on trouve dans les livres biographiques. C’est une vraie chance que ces histoires soient reliées à la grande Histoire du monde, grâce aux ordinateurs robots super puissants, que nous avons de nos jours ! C’est ce qui fait la force de « Mondinet », accessible par tous les peuples de cette Planète.

Pierre
- Oui. En fait, le grand changement sur notre planète a été mis en route suite à cette dépopulation massive.
Du temps de mon arrière-arrière-grand-père, je sais qu’on annonçait que la population mondiale allait exploser, frôlant ainsi une catastrophe sans précédent : on annonçait l’asphyxie de la planète. On disait qu’on manquerait de nourriture : des famines avaient déjà lieu en Afrique, en Inde et même en Chine. On disait qu’on habiterait dans de très petits espaces. Au Japon, cette époque avait commencé déjà depuis longtemps. L’agressivité entre les gens allait croissante, l’espace vital de chacun devenant trop rare. Des guerres terribles sévissaient : des guerres ayant pour cause l’accès à l’eau, des guerres sur les territoires qui possédaient des matières précieuses : pétrole, gaz naturel, or, diamants …

Jean
- Et tout à coup, tout a changé. Des erreurs très graves des hommes ont été pour beaucoup, dans ce brusque changement.
L’homme a changé les semences. C’est quand il a choisi de créer les semences génétiquement modifiées qu’il a provoqué les raisons d’un revirement total.
Des céréales expérimentées en Afrique ont provoqué une forte baisse de fertilité des humains. Les spermatozoïdes s’agitaient, paraît-il, sans plus être capables d’avancer. Seuls certains rares scientifiques étaient au courant des effets annexes de ces céréales transgéniques. Certaines personnes connues au début du XXème siècle aussi le savaient : on a même parlé de Bill Gates, à cette époque, qui aurait mis sur internet de tels propos.
Une chute spectaculaire de démographie s’en est suivie, de manière brutale, faisant chuter de manière vertigineuse la population mondiale. En 20 ans, la population a chuté de 20 %, en raison de cette incapacité à procréer et à cause des épidémies ! En 50 ans, la population mondiale avait diminué de 50 % !!! L’homme s’empoisonnait avec ses propres cultures, les abeilles mouraient, les animaux dont se nourrissait l’homme étaient malades et transmettaient des pandémies aux humains. Il fallait tout changer ou bien c’était l’espèce humaine qui disparaissait, à très court terme.

Pierre
- Il était temps de sauver l’espèce humaine ! Suite aux vaccinations de masse, il y a eu des fragilisations de l’espèce humaine : multiplications des maladies graves dont l’épilepsie, explosion des cas de maladies auto-immunes les plus diverses, cancers du système nerveux … Des épidémies graves ont fait réfléchir les intellectuels qui, rapidement, se sont intéressés plus nombreux, aux recherches médicales. Conformément aux prédictions de certains sociologues, on a vu se créer des associations dynamiques, très actives et expertes, composées de gens qui ont investi leur temps et leur disponibilité dans un sujet à étudier très à fond, pour se pencher sur des défaillances du monde. Des vidéos circulèrent, avec des titres frappants, comme : ‘’Nos enfants nous accuseront’’…  Ce sont les gens de ces associations qui sont devenus les vrais experts sur des sujets précis, ce sont eux qui ont informé les gouvernements des dangers, des anomalies, des crimes contre l’Humanité qui se perpétraient, sous couvert de la science. Très rapidement, cela a créé  des mouvements qui sont devenus rapidement politiques : des scientifiques ou fils d’hommes scientifiques, du CNRS par exemple, tout d’abord reconnus comme criminels ? Un exemple est encore connu, de nos jours, c’est celui de José BOVE. José a d’abord fait de la prison, puis il a été décoré, remercié d’avoir fait preuve de ‘’désobéissance civique’’: il est ensuite même devenu un homme politique engagé.
En Inde aussi, j’ai pu voir que des hommes s’étaient engagés de manière forte : les européens avaient apporté leur technologie, leurs usines … et les poisons qui allaient avec elles ! Les populations ont souffert de cancers et beaucoup de gens sont morts, empoisonnés par des eaux polluées ! Là aussi, les réactions ont été fortes. Grâce à internet, les mouvements de réaction contre les erreurs dues à l’industrialisation, sont devenus mondiaux.
Un vent nouveau a soufflé. Il a fallu réagir. Lorsque l’espèce humaine a compris qu’elle courait à sa propre disparition, les scientifiques directeurs des associations ont décidé de se rencontrer, dans de grands sommets mondiaux. Ils ont fait des choix nouveaux qu’ils ont proposés aux gouvernements. Le retour à la nature a été inévitable. Une telle décision a été une bénédiction pour l’espèce humaine.

Jean
- Certes, cela a sauvé la situation catastrophique de la planète : effets de serre, pollutions par excès de déchets, par excès de chauffage, par excès d’industrialisation, carence croissante en aliments, risque de famines terribles, généralisées à la planète.

Pierre
- Il s’en est suivi un mouvement qui a rapidement fait boule de neige .
L’épidémie du SIDA, la preuve des gravissimes conséquences de vaccinations de masse, la dispersion dans le monde du virus SV40, puis d’autres épidémies basées sur des virus bovins, porcins et aviaires, tout cela a montré les erreurs graves de prétendus scientifiques, ‘’cuisiniers’’ de la science.
Bref, ces épidémies graves, appuyées sur la diffusion plus facile des informations, cela a fait que l’humanité a voulu réagir, en disant STOP à des erreurs qui mettaient en péril la survie de l’espèce humaine même.
La sélection de l’espèce s’est donc faite de manière toute naturelle. Les maladies qui ont été une des causes de cette chute de population mondiale ont finalement servi à faire réagir l’espèce humaine. Des épidémies ont été crées, fabriquées de toutes pièces par l’homme, très imbus de sa science. En réalité, il a créé de graves dégâts sur l’espèce humaine: là aussi, seuls certains savants étaient au courant des dangers puis conscients des erreurs graves faites, sur la santé des populations.
Cette question est bien connue en Inde puisque les populations encore considérées comme « en retard », au début du XXème siècle, ont pu assister aux effets dévastateurs des choix faits par l’Europe et l’Amérique. Au moment de leur propre industrialisation, elles ont souhaité tirer profit de ces erreurs et mieux gérer leur pays.
Par ailleurs, des chercheurs qui se croyaient exceptionnels ont inventé des vaccins et des médicaments qui se sont avérés hautement toxiques pour l’espèce humaine. On a rapidement compris que des changements se faisaient, dans le patrimoine génétique humain et que ces changements se transmettaient aux générations suivantes, affaiblissant de plus en plus l’espèce humaine !

Dans un premier temps, ce fut une période terrible. La population a chuté de manière vertigineuse, à cause des maladies. Les gens mouraient. Tout à coup, tout a changé. Les hommes se sont informés, à travers les associations, devenues très actives. On constatera alors que ce sont des chercheurs impliqués dans la fabrication des vaccins qui ont été les premiers à créer des banques de données expertes, sur internet. Ils ont assisté à des salons, des congrès, puis ils ont fait des procès aux industries pharmaceutiques et aux gouvernants ! Experts en la question, ils ont gagné tous les procès. Internet a, au XXème siècle, contribué à la diffusion de l’information, puis, dans un second temps, à la réaction collective des hommes.

Mais aussi, ce qui a contribué à un changement, c’est le choix des hommes. Certains peuples n’ont pas eu assez d’enfants : trop occupés par leur carrière, en Europe, par exemple, les gens n’ont plus eu le temps d’élever des enfants ! La population européenne a été d’abord vieillissante puis elle a rapidement diminué.
L’aspect positif a été que cela a permis un sursaut de l’Humanité. On a tiré la leçon de ces graves erreurs. On a fait de nouveaux choix. C’est grâce à ces choix nouveaux que nous vivons si bien, à présent, sur une planète peu peuplée, où chaque être a un espace de vie confortable et un cadre de vie idyllique !
Nos ancêtres ont connu une vie de labeur. La vie que nous menons, nous, au XXIIème siècle, est un rêve ! La Terre est peu peuplée et elle est redevenue un Paradis terrestre !

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer un accès membre personnalisé et réaliser des statistiques de visites.

Vision du web sur votre réseau social

Cultivons l'indifférence et non la différence.
[Pascal Légitimus - Les 3 frères.]

Votre hébergement internet avec LWS.