Le HackerSpace Vision du web.
La réponse collaborative.
Le glider des Hackers.
Un symbole de rassemblement.
QWERTY.
Du clavier au terminal.
GNU / Linux Debian.
La distribution universelle.
GNU / Linux Ubuntu.
Linux pour les êtres humains.
GNU / Linux Arch.
Un Linux léger et flexible.
Nom de code Linux.
Documentaire FR.
Messagerie entre membres connectés.

Vous n´êtes pas identifié(e).

Salon de discussions collaboratives sur IRC.
 

 

Biographie

Présentation de Bernard Bass

Biographie de Bernard Bass, créateur du site internet Vision du web.

 

Biographie de Bernard Bass

Ingénieur en informatique, j’ai passé des milliers d’heures à me former en tant qu'autodidacte dans le domaine de la conception de sites Internet. Je me suis intéressé à de nombreuses technologies Open Source et également à la problématique de l'Accessibilité du contenu sur les sites internet pour tout types de publics (Enfants, Adultes, Retraités, Handicapés) et d'outils (PC, Téléphones, Tablettes).

Vision par Fatcap.Je me suis toujours attaché a m'entourer de personnes motivées dans leur travail, chefs de projets, développeurs, graphistes, commerciaux, des talents indispensables pour une réussite collective.

La question de l'handicap me touche de près étant diabétique depuis l'âge de mes 15 ans. J'ai voulu devenir un acteur engagé parmi d'autres acteurs du monde de l'écologie et du social, pour participer à des projets humain d'envergure, afin de préserver notre planète et pour participer au développement avec d'autres acteurs d'un modèle sociétal plus adapté à la réalité de notre société. Avoir des soucis de santé est contraignant, mais avec le recul je me rend compte que cette faiblesse m'a permis d'avoir plus de volonté pour devenir compétent et me permettre de jouer un rôle dans l'évolution de notre société.

Des formations pertinentes m'ont permises de consolider mon apprentissage personnel. J'ai suivi une formation de Niveau III à la Chambre de Commerce et d'Industrie de Colmar avec des enseignants eux même responsables de grandes entreprises. Une licence en ergonomie et multimédia à l'Université de Strasbourg avec des étudiants tous issus du monde de l'entreprise. Un Master I et II sur l'Education à l'aide des nouvelles technologies orienté sur les méthodes, les outils, l'avenir de l'éducation en Europe et les objets communiquant. La dernière formation suivie est une formation en commerce international à l'Enaco traitant principalement des problématiques de l'Europe de demain.

J'ai enseigné mes connaissances en tant que formateur indépendant pour adultes auprès d'une centaine de personnes. J'ai pu être attentif aux besoins de chacun en matière de bureautique, d'internet, de programmation, de sécurité, de graphisme, de marketing, de comptabilité… dans de nombreux domaines comme l'immobilier, le sport, le tourisme, la santé...

J'ai travaillé sur de nombreux projets informatiques, mais, c'est avec l'Association Ressources Solidaires et la possibilité de participer à des projets utiles pour la société au niveau national que je trouve pleinement ma place, dans le monde de l'Economie Sociale et Solidaire.

De nature rêveur et utopiste, certains sujets me captivent comme la transparence dans notre société de communication, la transparence, ce terme qui ressortira à de nombreuses reprises lors de nos réflexions sur l'Europe, la République française et la justice.

J’ai souhaité devenir informaticien et j'ai accumulé des compétences pour me construire une carrière bien pensée, analyste programmeur, développeur de sites internet, chef de projet. L'un de mes objectifs professionnel aura été de devenir performant pour me permettre d'administrer intégralement un site internet depuis mon domicile.
Folie diront certains, et pourtant, l'enseignement à distance ( EAD ), la formation à l'aide de jeux sérieux ( Serious Game ) et le travail à distance se démocratisent cela n'est plus à prouver. Je suis convaincu de l'utilité écologique de cette démarche pour l'avenir.  Notre société se transforme, nos besoins nous ont conduits a créer de nouveaux outils, qui nous ont conduits vers de nouveaux usages.

La question est d'actualité sur tous les médias, sous couvert de crise, nous nous interrogeons sur notre futur. Qu'allons nous faire aujourd'hui de nos technologies. Quel sera le modèle économique de demain?
Pour Philippe Breton, l'utopie est morte. Notre monde et les échanges s’accélèrent et malgré une forte volonté pour créer une société idéale basée sur la communication, des difficultés persistent et laissent apparaître de sombres vérités, la société de communication n’est pas aujourd’hui la société idéale qui était attendue initialement. L’information sortie de son contexte ne suffit pas, « l’information n’est pas le savoir ».

« L’homme de la société de communication se découvre dupé, et mécontent de l’être ». L’utopie est morte, ses valeurs originelles datant de 1950 disparaissent, mais, la communication est partout pour réaliser de nouveaux projets de société et lutter contre de nouvelles difficultés.

Le message à retenir est donc pour moi un message positif, nous ne vivons pas dans une société parfaite, mais nous pouvons faire en sorte de l'améliorer et devenir acteur d'un changement profitable à tous.
A très vite, par mail via le formulaire de contact Webmaster en bas de page, ou, sur le Forum collaboratif.

Bernard Bass

 

Lire le CV de Bernard Bass

Le lien vers le CV : ICI

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Fichiers en partage